Essai Renault Twingo 3. Est-elle groovie ?

Voici notre essai Renault Twingo 2014 Intens SCe 70 ch, réalisé à Lyon.

La 3ème génération de Twingo était très attendue. Nous avons pris les commandes d’un modèle de milieu de gamme pour maintenant tout vous raconter.

Cette nouvelle Twingo présentée au dernier salon de Genève a déjà fait couler beaucoup d’encre. Moteur à l’arrière, propulsion, un look très proche de celui de la Fiat 500 sont autant de remarques et d’interrogations entendues çà et là. Alors qu’en est il réellement, et au delà, la nouvelle Twingo est-elle « groovie » ? 

Essai Renault Twingo 3 2014 Lyon (8)Une bouille sympa, un look néo-retro

Dès le premier regard, on ne peut pas s’empêcher de trouver cette nouvelle Twingo sympathique. Depuis la première génération, du chemin a été parcouru et c’est tant mieux. Face à celle qu’elle remplace, il n’y a pas photo non plus. Beaucoup trouvent qu’elle ressemble trop à une Fiat 500 et ils n’ont pas tort. D’ailleurs la marque ne s’en cache pas, et considère la petite italienne comme étant la principale rivale de la Twingo. La française puise son inspiration dans le passé de la marque avec le dessin des feux arrière rendant hommage à la Renault 5. L’avant pourrait trouver ses racines dans une ancêtre plus lointaine, la Juva 4. Quoiqu’il en soit, nous estimons que son look est réussi et qu’elle peut séduire un large public. Pour le côté « groovie », c’est validé par Mediacar.

Essai Renault Twingo 3 2014 Lyon (20) (Medium)Un intérieur complètement nouveau

Au lancement de la première génération de Twingo, tout le monde avait été conquis par le compteur de vitesse numérique qui permettait d’afficher clairement son allure, une vraie révolution. La Twingo 2 faisait la même chose, mais en plus moderne. La Twingo 3, en revanche, revient à un compteur plus classique avec une aiguille sur fond blanc – on a du mal à comprendre. Du coup, l’indication de vitesse n’est pas aussi claire qu’auparavant, et c’est dommage. De plus, vous ne serez pas perturbé par les indicateurs de température d’huile, d’eau, du compte-tours, ou autres informations utiles, car ils n’existent pas. Notre modèle d’essai est une version Intens (milieu de gamme) et ne dispose pas non plus de l’écran tactile avec le GPS. Ici, un simple autoradio, mais qui dispose quand même de la fonction bluetooth pour téléphoner sans les mains et écouter la musique de son smartphone en streaming. On note également la présence d’une prise usb. Le confort des sièges n’est pas extraordinaire mais cela suffit pour un usage urbain. La Twingo 3 est une 5 portes et peut accueillir deux adultes à l’arrière. Le volume du coffre est de 188 litres dans sa configuration classique, mais à noter que les sièges arrière et le siège passager peuvent se rabattre pour atteindre 980 litres de chargement total, et ça c’est IKEA qui valide !

Essai Renault Twingo 3 2014 Lyon (2) (Medium)Alors, le moteur à l’arrière, ça donne quoi ?

Carrément enchanté à l’idée de conduire cette nouvelle Twingo, on n’attendait qu’une chose : en prendre le volant. Pour rappel, notre Twingo d’essai est pourvue du moteur SCe de 70 ch – nous sommes prévenus ce n’est pas avec ça qu’on va drifter ! Des collègues ont déjà essayé avec la version de 90 ch et se sont cassés les dents, alors, avec le modèle de 70 ch, on nourrit peu d’espoir. Drifter et s’amuser au volant d’une voiture propulsion est une chose tout à fait normale, mais avec 70 ch, c’est contre nature. L’utilisation de ce 3 cylindres d’1,0 litre se cantonne exclusivement à un usage urbain, voire périphérique, mais après tout c’est ce à quoi la voiture est destinée. On retrouve la sonorité particulière du 3 cylindres qui donne l’impression d’être au volant d’une smart. Ici, la Twingo dispose d’une boîte de vitesse manuelle à 5 rapports. Une boîte automatique EDC développée par Daimler est prévue pour 2015. Eh oui, car si vous ne le savez encore pas, la nouvelle Twingo a été conçue par Renault et Daimler. Les nouvelles smart fortwo et forfour partagent donc la même technologie et la même plateforme que cette Twingo, d’où le moteur en position arrière. Concrètement, cette disposition ne change pas le comportement du véhicule qui est aidé par l’électronique et en particulier l’ESP en cas de dérive ; mais, par contre, cela change radicalement le rayon de braquage. En effet, les roues peuvent pivoter sans contrainte, du fait qu’il n’y a pas de moteur à l’avant. Ainsi, comme vous le verrez sur la vidéo, la nouvelle Twingo dispose d’un super rayon de braquage, et ça, pour la ville et les demi-tours, c’est quand même hyper pratique ! Côté consommation, en étant un peu joueur avec la pédale de droite, notre bilan était de 6,4l / 100 km.

Renault Twingo 3 2014, la vidéo

Essai Renault Twingo, notre bilan et son prix

Au moment de rendre les clés et après une semaine d’utilisation, on a d’abord aimé son rayon de braquage exceptionnel qui permet de manœuvrer facilement, de faire des créneaux sans difficulté et de se faufiler de partout. Ceux qui ont des enfants apprécieront les portes à l’arrière et les fixations Isofix pour les sièges auto. On a moins aimé le moteur, qui manque un peu de pêche, les vibrations du 3 cylindres dans l’habitacle, et la petite taille du coffre.
Côté prix, les tarifs de la nouvelle Twingo évoluent entre 10 800 et 15 700 €. Notre version d’essai, une Twingo Intens SCe 70 ch, est facturée 13 500 € avec la couleur Bleue Dragée et les jantes de 16 pouces.

Renault Twingo 3 SCe 70 ch, la fiche technique

Citadine assemblée en Slovénie

  • Longueur : 3,59 m
  • Poids : 864 kilos
  • 0 à 100 km/h : 14,5 secondes
  • Vitesse maxi : 151 km/h
  • Volume de coffre : de 188 à 980 litres
  • Consommation mixte : 4,5l / 100 km
  • Emissions de CO2 : 105 g/ km
  • Tarif : à partir de 10 800 €
  • La concurrence : Peugeot 108, Citroën C1, Toyota Aygo, Volkswagen Up, Fiat 500, Seat Mii, Skoda Citigo, Suzuki Alto, Nissan Micra…

J’achète la nouvelle Renault Twingo parce que : C’est pour ma femme ! / Je veux une citadine 5 portes / J’ai craqué sur son look / Je fais beaucoup de demi-tours / Une Twingo sinon rien.

 Je n’achète pas la nouvelle Renault Twingo parce que : Je suis bizarre, mais je veux une citadine Diesel / En cas de pluie, je ne serai pas rassuré avec une propulsion / Je veux une citadine française construite en France / Je la trouve trop chère. 

One thought on “Essai Renault Twingo 3. Est-elle groovie ?

Laisser un commentaire

Top