Peugeot 2008 -ESSAI-

Essai Peugeot 2008.

Après avoir essayé le Chevrolet Trax, c’est à un autre SUV urbain que nous nous attaquons. En effet, cette catégorie est en pleine explosion en ce moment. C’est donc au tour de Peugeot de présenter le 2008, la déclinaison « haute sur pattes » de la 208, dont il reprend nombres d’éléments, que ce soit à l’intérieur comme à l’extérieur.

Peugeot-2008_2014

D’apparence extérieure, le 2008 ne tranche pas radicalement avec les codes du design actuel. Rond, harmonieux et bien proportionné, il fait preuve d’un peu plus de discrétion que son cousin,  le Renault Captur aux lignes plus acérées. Le 2008 est le fruit d’un dessin international coordonné entre les différentes équipes basées en Chine, au Brésil et en France bien sûr. Il apparaît comme étant un mélange d’un petit break et d’un véhicule de loisirs légèrement surélevé. D’extérieur, on le prédestine aux petites familles qui s’orientaient auparavant vers une 207 SW. Long de 4,16 m,  il est parfaitement taillé pour la ville.

Peugeot-2008_2014_13

A son volant, les propriétaires de 208 ne seront pas dépaysés. On retrouve le petit volant que l’on a du mal à placer sans que la jante de ce dernier ne vienne masquer les informations du tableau de bord, mais pratique pour manœuvrer. De manière générale, on note une belle qualité de fabrication, avec des matériaux modernes et inédits qui sont agréables à voir et toucher. Le Peugeot 2008 ne fait l’impasse sur aucune option. Caméra de recul, toit panoramique, double prise USB, écran tactile, tout y est ou peut se choisir en option. Parmi celles qui vous faciliteront la vie au quotidien, il y a le Park Assist, un système intelligent qui effectuera le créneau à votre place. Vous n’aurez qu’à gérer la marche arrière et la première vitesse, et le volant tournera tout seul, magique !

Peugeot-2008_2014_11b

Le 2008 n’a pas qu’un look de baroudeur ; il peut également en avoir les prétentions grâce à son système « Grip Control », déjà présent sur le 3008. Le « Grip Control » se manifeste  par une petite molette installée entre les deux sièges avant. Vous pourrez sélectionner plusieurs modes : neige, boue, ou sable,  selon l’endroit dans lequel vous vous retrouverez. Ce système aide à la motricité des roues, en faisant travailler une roue plus qu’une autre afin de se sortir d’une situation délicate. Nous avons pu le tester dans une cuve de boue, et nous validons ce « Grip Control » proposé à seulement 300 € en option.

Peugeot-2008_2014_1_1f

Sous le capot,  notre 2008 d’essai disposait du moteur diesel 1,6 e-hdi 115, dont nous avons pu apprécier les qualités dynamiques, la souplesse d’utilisation, ainsi que la faible consommation moyenne – à peine 6l/100 km constatée lors de notre essai. Le 2008, tout comme la 208, propose également des petites motorisations essence 3 cylindres. Là aussi, nous y avons trouvé un réel intérêt notamment lors de trajets urbains.

Peugeot-2008_2014_26

Le 2008 apparaît comme étant le leader de sa catégorie, avec peu de reproches à lui faire ;  on ne saurait que trop vous le conseiller si vous cherchez un véhicule de ce gabarit. Disponible à partir de 15 200 € dans sa version 3 cylindres essence –  il vous faudra en revanche débourser près de 24 000 € pour le haut de gamme diesel bien équipé.

Peugeot-2008_2014_12b

Vos papiers s’il vous plaît !
Crossover urbain de cinq places, assemblé à Mulhouse

  • Longueur : 4,16 m
  • Capacité du coffre : 360 litres
  • Poids : de 1045 à 1180 kg
  • Moteurs essence : 1,2 litre de 82 chevaux et 1,6 litre de 120 chevaux. Consommations moyennes: 4,9l et 5,9l/100 ; émissions de CO² : 114 et 135 g/km.
  • Moteurs diesel : 1,4 litre de 68 chevaux, 1,6 litre de 92 et 115 chevaux. Consommations moyenne : 4 l/100 ; émissions de CO² : 104, 103 et 105 g/km.
  • Quatre niveaux de finition : Access, Active, Allure et Féline
  • Tarifs : à partir de 15 200 euros en essence et 16 700 euros en diesel

La Concurrence : Chevrolet Trax, Nissan Juke, Opel Mokka, Renault Captur…

J’achète, parce que :
Je veux une auto polyvalente
J’accorde de l’importance aux belles finitions intérieures
Un SUV d’accord, mais qui colle à la route
Je veux acheter français

Je n’achète pas, parce que :
Je veux un SUV aux lignes originales

Peugeot-2008_2014_36

One thought on “Peugeot 2008 -ESSAI-

  1. Ping : Opel Meriva 2014 - mediacar

Laisser un commentaire

Top